Accès privé
American DreamS (1996)

American DreamS (1996)

Raconte et chante LES rêves qui ont façonné les Etats-Unis.

De William Penn à Martin Luther King, rêves de pionniers, colons, immigrants, rêves de liberté et de justice, rêves de richesse et d’aventures mais aussi rêves d’Indiens dépossédés, rêves d’esclaves et de descendants d’esclaves privés de droits, rêves qui semblent incompatibles. C’est l’histoire des hommes… »

Au commencement, il y avait les Indiens. Seuls.
Ils étaient libres et fiers. Ils élevaient leurs enfants pour leur transmettre le bien le plus précieux, le seul bien qui vaille, celui auquel ils tenaient le plus, qu’ils avaient reçu de Grand-Esprit, de Wakan-Tanka : la Terre, la mère nourricière de tous les hommes, que l’on devait respecter, parce qu’elle produisait tout ce dont l’homme avait besoin pour vivre et être heureux… Ils avaient un rêve d’harmonie universelle.

Puis, d’Europe, vinrent d’autres hommes, chassés de chez eux par la persécution religieuse ou raciale, la famine, la misère.
De plus en plus nombreux, par milliers, ils sont arrivés : Anglais, Irlandais, Français, Allemands, Roumains, Juifs, Russes, Italiens, Scandinaves, Hongrois…,  de toutes ethnies,  de toutes religions, de toutes nationalités.
 
Vers quoi partaient-ils ? Qu’espéraient-ils trouver dans le Nouveau Monde ?… La liberté, la richesse, des terres à cultiver, le bonheur ?
Qu’est-ce qui les poussait à traverser les terres et l’océan, au prix de tant de difficultés, de souffrances et de séparations ?  Quels étaient leurs rêves ?

Enfin, pour travailler sur leurs plantations, les colons du Sud avaient importé des populations d’Afrique, villageois vendus par leurs chefs et devenus esclaves. Privés de toute liberté, ces hommes, ces femmes, ces enfants, allaient être séparés, vendus individuellement aux enchères, sans aucun espoir de vie meilleure ici-bas.
Ils rêvaient de liberté, d’un monde de justice et d’égalité, sans maîtres ni esclaves, sans discrimination.
Ils ont chanté les larmes de leur âme, leur attente d’un monde meilleur, leur foi en un avenir plus lumineux : ils ont donné au monde le blues, le jazz et le gospel, les bouleversants Negro Spirituals.

« American DreamS » raconte le destin parallèle de ces trois communautés, dont chacune avait ses propres rêves, souvent incompatibles avec les rêves des deux autres.

Après les combats et les violences, est-il encore temps pour la tolérance, qui transformerait ces rêves multiples en UNE réalité alliant liberté, justice, égalité, bonheur et harmonie ?