Accès privé

Jazzy

Des chansons qui, par leur style, leurs rythmes, leur écriture musicale, s’apparentent ou rappellent le jazz.



Dream a Little Dream of Me        
Un grand standard du jazz, écrit en 1931 par Gus Kahn, sur une musique de Fabian Andre et  Wilbur Schwandt. Premier enregistrement la même année.
Plus de 60 versions enregistrées par les plus grands interprètes, sur plus de 40 ans.
Les plus célèbres : Ella Fitzgerald et Louis Armstrong (plusieurs enregistrements) et en 1968, Mama Cass Elliot avec «  The Mamas & the Papas », qui en ont fait un succès populaire.
=> Téléchargez les paroles

Lullaby of Birdland    
Composé en 1952 par George Shearing sur des paroles de B.Y.Forste.
Dédié au saxophoniste Charlie Parker, surnommé « Bird », et au club de jazz « Birdland » de New York, également nommé en son honneur.
Autre standard incontournable, immortalisé par Ella Fitzgerald…..
=> Téléchargez les paroles



Night And Day
De Cole Porter pour la comédie musicale “The Gay Divorce” en 1932
« Jour et nuit je pense à toi… Partout, tout le temps, dans le silence de ma chambre comme dans le vacarme de la ville. Mon cœur bat pour toi, comme le battement du tam-tam, comme le tic-tac d’une horloge, où que tu sois, et mon tourment ne prendra fin que lorsque tu me laisseras t’aimer pour la vie ».

Route 66
Paroles et musique de Bobby Troup. Ecrit et enregistré pour la première fois par Nat King Cole en 1946.
Le chant souligne le plaisir et la sensation de liberté du voyage en automobile ; il rappelle le tracé de la route mythique sur 3900 km, de Chicago à Los Angeles, en passant par St Louis, Oklahoma City, Amarillo (Texas), Gallup (New Mexico), Flagstaff (Arizona), etc…. jusqu’à L.A. Beaucoup d’artistes ont interprété cet hymne à la « Mother Road », comme Bing Crosby & les Andrew Sisters, Frank Sinatra, ou Chuck Berry.

Stormy Weather
Composé en 1933 par Harold Arlen et Ted Koehler. Chanté pour la première fois par Ethel Waters  au « Cotton Club » de Harlem, puis enregistré la même année.  
Les plus grandes chanteuses de jazz l’ont repris, comme Lena Horn en 1941, Billie Holliday, Ella Fitzerald, et Sarah Vaughan.
Le chant exprime les sentiments tristes, mornes et maussades - comme le temps -,  d’une femme, depuis que son homme est parti. Le blues est entré chez elle, elle broie du noir, et attend le retour de son amour pour « marcher au soleil à nouveau ».

Fly Me to The Moon
De Bart Howard en 1954.
Cette chanson fut d’abord chantée sur scène par Felicia Sanders sous le titre de  « In Others Words ». Quelques années plus tard, tout le monde la nommant d’après sa première phrase, elle changea de titre officiellement.
Elle a été chantée en 1964 par Franck Sinatra, qui en fit l’enregistrement le plus célèbre.
Elle a été reprise par de nombreux artistes, comme Nat King Cole, Diana Krall, Shirley Basset, Peggie Lee, Doris Day, Judy Garland, Tony Bennet, Andy Williams, Catherine Crowe, Julie London, Sarah Vaughan, etc… et même Willie Nelson !
Et des musiciens célèbres comme Count Basie et Oscar Peterson.
Elle accompagne les dernières images du film « Space Cowboys » (2000) de Clint Eastwood.

Chattanooga Choo Choo
Composé par  Harry Warren & Mack Gordon en 1941. Enregistré la même année par Glenn Miller et son orchestre. Plus swing que jazz, typique des rythmes de l’époque de la 2ème Guerre Mondiale, et surtout de l’après-guerre. Dansant, joyeux et charmant.

L-O-V-E
Ecrit par Bert Kaempfert and Milt Gabler pour le chanteur et pianiste Nat King Cole en 1964.

Bye Bye Blackbird
Composé par Ray Henderson sur des paroles de Mort Dixon, et publié en 1926. Enregistré la même année par Gene Austin.

Smoke Gets In Your Eyes
Composé par Jerome Kern et Otto Harbach en 1933, pour la comédie musicale « Roberta ».  Irene Dunne l’interprète en 1935 dans le film du même nom, aux côtés de Fred Astaire et Ginger Rogers.
Repris par de nombreux artistes de talent, la version la plus célèbre étant celle des Platters en 1958. Egalement indissociable de Thelonious Monk, dont il est un des standards préférés.

Textes écrits par Anne-Marie Gueldry